La vie d’une autre

vieduneautreJ’avais entendu parler du livre écrit par  Frédérique Deghelt. Je n’avais certes pas beaucoup cherché, mais ne l’avais pas trouvé. Et je suis tombé sur cette adaptation de Sylvie Testud. J’aime beaucoup Sylvie Testud, c’est une excellente actrice (Stupeur et tremblements, entre beaucoup d’autres…) , un écrivain –j’aime pas écrivaine- de talent (Gamines), et je n’en doutais pas une bonne réalisatrice.

Je n’ai pas été déçue.

Marie (Juliette Binoche), 40 ans, se réveille le lendemain de ses 25 ans. La veille, elle avait rencontré Paul (Mathieu Kassovitz), l’homme de sa vie, et commençait une belle histoire d’amour. A son réveil, son amour est moribond, ses idéaux sont en berne. Elle a quelques jours pour récupérer sa vie et lui redonner sens.

Un film-bilan alors qu’on a encore rien fait en quelque sorte. Un peu dans le même esprit que Camille redouble, le vécu en moins. (Au passage, je n’ai jamais compris pourquoi Noémie Lvovsky a nié s’être inspiré de Peggy Sue s’est mariée de Coppola, c’est évident et c’est loin d’être déshonorant comme référence… mais c’est un autre sujet, je m’égare).

La vie d’une autre, Sylvie Testud, 1h37, 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *