Archive for the ‘De fil en aiguille…’ Category

DIY – un châle dentelle Terra – Brooklyn tweed

lundi, juin 30th, 2014

Là elle est pas peu fière la meuf… Bon d’accord c’est pas du châle dentelle de compet, mais moi je suis déjà très contente de moi :)

Donc c’est le modèle Terra de Brooklyn Tweed traduit en français par L’échapée laine. Il est présenté comme idéal pour faire un premier châle dentelle. Je confirme. J’ai bien fait quelques bêtises, mais j’ai même réussi à ce que çà ne se voit pas (quand on arrive au bout des 300 et quelques mailles et que vous vous apercevez qu’il y en a une de trop, c’est rageant, surtout quand on ne sait pas où et que détricoter parait juste… pas possible) :)

Donc voilà :

IMG_4418

 

Sans grande surprise, c’est rose… C’est la Shetland Azalée.

Je suis fière de moi. Veni vidi vici comme disait l’autre.

Ca change des sorties de zone de confort couture où c’est plus difficile… Hein ? De quoi tu parles ? Moi ? J’sais pas…
Châle TERRA de Brooklyn Tweed, laine Shetland L’échapée laine coloris Azalée.

Rénovation DIY parapluie

vendredi, juin 13th, 2014

parapluieIl y a trois ans, quand je me suis mise à utiliser quotidiennement les transports en commun, je me suis acheté un beau parapluie (enfin moi je le trouve beau, et comme c’est moi qui l’utilise, ben çà tombe bien), solide et « de bonne facture » comme on dit. Parce que quand on habite en Loire-Atlantique, on sait qu’on va passer la moitié de l’hiver -au moins- sous la flotte. Et quand on emprunte les transports en commun, on est plus soumis aux intempéries. C’est mon expérience personnelle.

Seulement voilà, mon parapluie, tout beau et solide qu’il soit, il avait un point faible : la lanière qui le maintenait fermé, elle était en scratch. Et le scratch, çà n’a pas une grande durée de vie. Deux ans et demi en fait.

Ça faisait un moment que je lorgnais sur les systèmes de pression KAM. Celles qui ont des jolies couleurs et des jolies formes (oui bon c’est du plastique). Il me fallait une bonne raison. Parce que je ne suis pas du tout du genre à acheter n’importe quoi. Du tout. Enfin en tout cas je me suis soignée et maintenant j’achète utile et si possible d’occasion. Mais ça c’est un autre sujet.

Et donc aujourd’hui, j’ai reçu mon système KAM. J’ai décousu le vieux scratch tout pourri. J’ai refait les coutures. J’ai posé ma pression qui est pile poil de la bonne couleur. Et j’ai réparé mon beau parapluie. Çà m’a pris 10 minutes max.

Je pense qu’on est reparti pour 10 ans là :)

Et de une !

mardi, mars 18th, 2014

Mes aïeux !!! Quand je me suis dit que cette année je sortais de ma zone de confort en tricot et en couture, je ne pensais pas mettre la barre si haute !!

chaussette1Çà faisait longtemps que je voulais essayer de faire des chaussettes. Vas donc pour des chaussettes, sur 4 aiguilles, çà c’est de la sortie de route. Donc je me suis mise à chercher un modèle en français (je veux bien faire du hors piste,  mais en français quand même !). Je suis arrivée par hasard sur le site de L’échappée Laine et sur le modèle « St Ives« . OK, il y a tout : le patron téléchargeable en ligne, les aiguilles doubles pointes, la laine dans une couleur qui me plait. Ah, il y a des torsades sur le modèle… Bon, c’est classé en débutant, çà doit pas être sorcier… On tente le coup.

Et au moment de commander la laine, une petite mention dans la description de la laine : « Conditionnée en pelotes de 50 grammes, il vous en faudra deux pour tricoter une paire : pourquoi ne pas tenter des chaussettes rayées ? » Ouais coooool !!! J’ai choisi framboise comme couleur (quelle surprise ! Oui bon la sortie de zone de confort ne concerne pas mes coloris…), avec du noir çà peut être joli !!!

Nan mais oh !!! T’aurais pas pu réfléchir deux minutes non ???

Donc j’ai cumulé :
– chaussette = tricot sur 4 aiguilles avec des moments rock’n roll sur le talon,
– les torsades, bon çà çà va, c’est pas trop compliqué en soi,
– les rayures
– le fait que j’ai dû adapter le patron car évidemment mon échantillon collait pas…
Et je peux vous dire que même avec mes deux comptes-rangs (un pour les rayures, un pour les torsades), j’ai eu des grands moments de solitude… Enfin pas tant que çà car Sandra, qui se cache derrière L’échappée Laine, est vraiment adorable et n’a pas hésité à m’envoyer tout un tas de photos pour m’expliquer ce &!;9$ talon, en plus des fiches techniques présentes sur le site (et des vidéos Youtube qui pour une fois ne m’ont pas plus avancée…).

En conclusion, je « kiffe » l’Echappée Laine et Sandra, et si vous voulez vous lancer, ben faites donc des chaussettes unies et de couleur claire, çà aide pour voir ce qu’on fait !!!!

Bon, ben j’y retourne, il me reste la deuxième à faire !

Chaussettes St Ives, modèle créé par L’échappée Laine, réalisée en Lana Grossa coloris Framboise et Noir.

Concours inside…

jeudi, novembre 14th, 2013

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, un peu de publicité : le site Coudre&Broder, en partenariat avec Petit Citron, organise un concours avec à gagner deux machines à coudre et une boîte de fils… Pour participer, suivez le lien suivant jusqu’au 21 novembre :

http://coudreetbloguer.org/concours-2-machines-a-coudre-pfaff-a-gagner/#more-1637

 

Chaussons FLTM V2.0

samedi, octobre 5th, 2013

Donc après ce 1er essai dont j’étais assez satisfaite au niveau esthétique mais qui clairement était techniquement perfectible, voici la V2.0.

Les points qui étaient à améliorer sur la V1 :
– la semelle en feutrine ne tient pas le choc : rapidement elle s’est trouée. Heureusement la semelle intérieure était plus résistante ! Il faut trouver une matière plus tenace et un chouia plus épaisse pour le confort serait un plus.
– la feutrine est de toute façon trop fragile : le corps du chausson s’est détendu et le talon par exemple ne tenait pas en place. Comme la semelle intérieure, on l’a dit, se montre plus résistante, le 2ème essai se fera donc en polaire pour la partie supérieure. En plus on arrive en hiver.
– pour le talon, il faudra trouver une solution.

Et voilà la V2.0 en image…

chaussonsv2

J’ai à un moment pensé à du cuir pour la semelle car c’est résistant et naturel. Mais trouver du cuir à un prix raisonnable (je ne fais jamais que marcher dessus quand même), çà n’a pas été possible. Et je suis tombée sur le blog de Mine de rien, passée Maître es Récup&transformation. Elle utilise souvent du bulgom et s’en est servie pour… des chaussons ! Mais la bonne idée que voilà !!!
Donc bulgom pour la semelle, un tissu fantaisie (un ancien pantalon que j’adorais mais dans lequel je ne rentre plus depuis belle lurette) pour la semelle intérieure et un élastique sur le talon pour éviter que le tissu ne se détende trop. J’ai aussi cousu l’arrière en bord à bord avec un gros zigzag passé 4 fois plutôt que de faire ressortir les bords vers l’extérieur comme j’avais fait la dernière fois. Pour le corps du chausson, du polaire noir qui vient de mon stock.
Comme je suis sur du noir pour cette version et que c’était un peu trop sobre, avant de coudre le tout, j’ai découper une fleur du motif du tissu intérieur que j’ai fixée « à cru » avec un point zigzag sur le dessus. J’ai volontairement laissé dépassé le tissu entre le bulgom et le polaire.

L’utilisation de matières qui ne filochent pas est un gain de temps et l’utilisation d’un ciseau cranteur permet d’avoir tout de même un fini « fini ». Temps de réalisation : environ 2h en traînant. Prix de revient : environ 30 centimes le bulgom (j’ai dû en acheter mais j’en ai eu pour 3.96€ les 40 cm et j’ai de quoi faire au moins 10 paires), le reste c’est de la récup.

 

Chaussons FLTM (Fais-le toi-même).

samedi, mai 4th, 2013

Un tuto pour des chaussons fait-maison (taille 38)…

IMG_3595Pour les réaliser, vous aurez besoin de 3 feuilles de feutrine et d’un tissu un peu épais et chaud. J’ai trouvé ma feutrine chez Au fil d’Emma. Elle propose des feuilles de feutrine de laine en 30X45cm dans  de nombreux coloris. Pour mes chaussons, j’ai choisi les coloris Noir pour la semelle et Vieux Rose et Rose Poudre pour la partie supérieure. La semelle intérieure est un tissu de récup, une espèce de polaire « à poil long » dans les tons prune.

J’ai tout simplement dépecé des anciens chaussons dans lesquels j’étais très bien mais qui étaient troués de partout. J’ai tracé sur un papier de soie le contour de la partie supérieure et de la semelle (cliquez sur les gabarits et les imprimer en 100%). Puis j’ai découpé au ciseau cranteur (attention à laisser au moins 5mm en plus pour la découpe !) ces gabarits dans ma feutrine et le tissu de semelle.

Comme j’avais oublié de laisser une marge de 5mm sur mon tissu récup, j’ai cousu les deux parties semelles ensemble en point zig-zag sur le bord du tissu violet. En fait ce n’est pas plus mal, çà laisse une épaisseur de moins pour la suite de l’assemblage.

Coudre ensuite au point droit, en prenant les 2 feuilles constituant la partie supérieure (vieux rose et rose poudre dans mon cas),  l’arrière du chausson et au niveau du cou de pied. Il faut ensuite bâtir la partie supérieure avec la semelle, puis la coudre en laissant une marge de 5mm environ.

Voilà ! De nouveaux chaussons tout neufs. Au départ, çà parait tout tordu et puis çà prend forme après avoir été porté un peu. Pour les prochains, j’essaierai de trouver du cuir pour que la semelle soit un peu plus dure.

chaussons2chaussons

 

 

 Edit du 20/05/13 : Définitivement, choisir un matériau robuste pour la semelle : mon chausson gauche est en train de se trouer dessous ! La feutrine ne tient pas le coup pour la semelle. Mais sinon je suis toujours contente du résultat !