Posts Tagged ‘DIY’

BO Kdo

lundi, juillet 7th, 2014

Mon homme m’a fait un joli cadeau. Il bricole-bidouille-diy pas mal en électronique (pour ceux que çà intéresse, c’est , mais je préviens c’est abrupt pour les non-initiés 🙂 ).

Tous les mois, nous avons un rendez-vous d’amoureux et nous nous faisons un petit cadeau, fait -main ou d’okaz. Voilà le sien la dernière fois :

bokdo

Comme quoi l’électronique, çà peut être délicat…

DIY – un châle dentelle Terra – Brooklyn tweed

lundi, juin 30th, 2014

Là elle est pas peu fière la meuf… Bon d’accord c’est pas du châle dentelle de compet, mais moi je suis déjà très contente de moi 🙂

Donc c’est le modèle Terra de Brooklyn Tweed traduit en français par L’échapée laine. Il est présenté comme idéal pour faire un premier châle dentelle. Je confirme. J’ai bien fait quelques bêtises, mais j’ai même réussi à ce que çà ne se voit pas (quand on arrive au bout des 300 et quelques mailles et que vous vous apercevez qu’il y en a une de trop, c’est rageant, surtout quand on ne sait pas où et que détricoter parait juste… pas possible) 🙂

Donc voilà :

IMG_4418

 

Sans grande surprise, c’est rose… C’est la Shetland Azalée.

Je suis fière de moi. Veni vidi vici comme disait l’autre.

Ca change des sorties de zone de confort couture où c’est plus difficile… Hein ? De quoi tu parles ? Moi ? J’sais pas…
Châle TERRA de Brooklyn Tweed, laine Shetland L’échapée laine coloris Azalée.

Rénovation DIY parapluie

vendredi, juin 13th, 2014

parapluieIl y a trois ans, quand je me suis mise à utiliser quotidiennement les transports en commun, je me suis acheté un beau parapluie (enfin moi je le trouve beau, et comme c’est moi qui l’utilise, ben çà tombe bien), solide et « de bonne facture » comme on dit. Parce que quand on habite en Loire-Atlantique, on sait qu’on va passer la moitié de l’hiver -au moins- sous la flotte. Et quand on emprunte les transports en commun, on est plus soumis aux intempéries. C’est mon expérience personnelle.

Seulement voilà, mon parapluie, tout beau et solide qu’il soit, il avait un point faible : la lanière qui le maintenait fermé, elle était en scratch. Et le scratch, çà n’a pas une grande durée de vie. Deux ans et demi en fait.

Ça faisait un moment que je lorgnais sur les systèmes de pression KAM. Celles qui ont des jolies couleurs et des jolies formes (oui bon c’est du plastique). Il me fallait une bonne raison. Parce que je ne suis pas du tout du genre à acheter n’importe quoi. Du tout. Enfin en tout cas je me suis soignée et maintenant j’achète utile et si possible d’occasion. Mais ça c’est un autre sujet.

Et donc aujourd’hui, j’ai reçu mon système KAM. J’ai décousu le vieux scratch tout pourri. J’ai refait les coutures. J’ai posé ma pression qui est pile poil de la bonne couleur. Et j’ai réparé mon beau parapluie. Çà m’a pris 10 minutes max.

Je pense qu’on est reparti pour 10 ans là 🙂

DIY : un carton à dessin

dimanche, avril 27th, 2014

Mon fiston voulait « un truc pour ranger [ses] dessins et pouvoir les regarder aussi »… Ah ouais, un carton à dessin quoi !

– J’ai dû rater un truc dans son éducation car à 12 ans le concept de carton à dessin lui était totalement inconnu. Pour quelqu’un qui adore dessiner et qui a une mère ayant fait des études un peu en lien avec l’artistique, je me dis que j’ai dû rater un truc 🙂 –

Donc, toujours dans l’optique DIY power, je me suis tournée vers google images et j’ai trouvé un tuto ici.

Voilà le résultat :

 

carton_dessin_ext caton_dess_int

Côté fournitures, il vous faudra donc :
– un grand calendrier (qui vous permette de faire deux planches à la taille voulue, pour moi, 24 x 32 cm),
– du gros scotch noir de 4 cm minimum de large (ou de la couleur que vous voulez, c’est ce qui fera la tranche du carton
– 6 cordons d’une longueur suffisante pour être noués, pour moi, une paire de lacets surnuméraire qui traînait par là
– 2 bandes de cartons un peu épais, genre Canson, de la longueur du carton à dessin, 32 cm donc, et de environ 1 cm de large
– 1 très bon cutter (moi j’utilise un scalpel pour ce genre de découpe), une règle de la longueur du carton et un support de découpe

Komenkonfé :

– Découper les deux panneaux dans le calendrier
– Découper les deux bandes de carton souple
– Option : appliquer une bande de scotch le long des trois côtés extérieurs, puis sur les deux coins opposés à la tranche. Moi je ne l’ai pas fait car je n’y ai pensé qu’après avoir fait la tranche, donc trop tard, mais çà aurait renforcé et protégé les tranches…
– Positionner les deux panneaux, espacer d’un peu plus de deux centimètres et coller le gros scotch (une bande d’environ 35 cm pour moi) sur la face externe du carton à dessin (attention, c’est important de ne pas se tromper de côté pour la finition).
– Appliquer les deux bandes souples de manière à renforcer la tranche.
– Appliquer une bande de scotch de la longueur du carton à l’intérieur pour masquer les bandes et rabattre les bouts qui dépassent sur la bande intérieure (vous suivez toujours ???).
– Faire des trous au milieu de chaque côté pour passer les cordons, de l’intérieur vers l’extérieur, et les bloquer avec du gros scotch.
– si nécessaire, bloquer le bout des cordons avec une bande de gros scotch pour éviter qu’ils ne s’effilochent…
– Option : coller une demi pochette transparente ou une enveloppe A5 sur un des côté pour ranger les dessins trop petits qui risquent de tomber sinon, première option pour nous…

Valà… L’est tout content avec son carton à dessin maintenant qu’il a compris ce que c’était !

Réparer un spot avec la méthode La Rache

vendredi, avril 4th, 2014

Depuis… au moins çà, un des spots de la chambre était cassé : la partie métallique blanche qui sert d’abat-jour était décollée. J’ai tenté de recoller avec plusieurs types de colle rien à faire. La partie métallique traînait donc sur la table de nuit de mon cher et tendre. Et donc l’autre matin, éclair de génie (oui il ne me manque plus que la modestie et je serais parfaite 😉 ) : j’ai utilisé du masking-tape ! Alors bon, c’est fait avec selon la méthode La Rache, mais je suis contente de moi quand même !

spot

DIY Produits d’entretien #3

mercredi, avril 2nd, 2014

Troisième test de produit fait-maison, le produit vaisselle. Celui-là, çà fait un moment que je cherche, que j’hésite… J’attendais de finir mon cubi de 5L Ecodoo avant de me lancer.

Pour mon premier essai, j’ai utilisé la recette d’Antigone XXI. Mais, mais, mais, j’avais un gros doute sur mon savon et l’absence de palme… Comme il semble que l’huile de palme peut laisser un film gras sur la vaisselle et qu’une collègue m’avait dit avoir obtenu ce résultat lors de certains tests, j’hésitais. Comme en plus Antigone XXI disait que son produit était plus crémeux que liquide, j’ai préféré essayé avec du savon noir liquide, comme elle le suggère.

Côté huile de palme, je crois que de toute façon il y  en a aussi dans mon savon noir liquide Ecodoo… Donc à ce niveau là, je suis rassurée, pas de film gras sur ma vaisselle propre, par contre, quand on parle de LIQUIDE vaisselle, ben c’est vraiment liquide ! Trop pour moi car du coup on en utilise trop à mon goût. Donc niveau efficacité pas de problème. Niveau odeur, çà sent un peu plus le savon qu’un produit du commerce, mais moi çà ne me gêne pas. Par contre, consistance à revoir.

Pour ma prochaine tournée, je partirais de savon râpé, comme pour ma lessive, dont la consistance est en fait pas mal…

Je vous donne tout de même la recette, que vous trouverez aussi sur le blog d’Antigone XXI (qui est à visiter AB-SO-LU-MENT si ce n’est pas déjà fait, çà me fait beaucoup penser au Grand Ménage de Raffa en son temps, en plus accessible car moins scientifique).

liquidevaissellePour un litre :

-100g de savon noir liquide
– 80 cl d’eau
– 2cc de bicarbonate de soude
– 2CS de vinaigre blanc
– 2 CS de cristaux de soude
–  20 g d’huile essentielle de citron

Mélanger le savon liquide et l’eau et amener à ébullition pour bien mélanger.
Retirer du feu et ajouter dans l’ordre (sauf si vous voulez vous retrouver avec un geyser de mousse dans votre cuisine) et en mélangeant bien entre chaque nouvel ingrédient : le bicarbonate, le vinaigre, les cristaux de soude puis l’HE. Voilà, c’est fait.

Pour une utilisation plus facile, je transfère une partie dans un flacon plastique de produit « du commerce » récupéré. Je vais essayer de trouver un flacon à pompe en verre mais pratique pour quand le flacon plastique sera trop vieux.

Anneaux marqueurs DIY

jeudi, mars 20th, 2014

Le cadeau bonus avec les chaussettes, c’est qu’il fallait des anneaux marqueurs. Vous avez vu le prix des anneaux marqueurs ??? J’avais bien utiliser un trombone une fois, mais çà se prenait dans la laine…

Donc, google est ton ami (pas tant que çà mais bon…), petite recherche sur les images et hop :

IMG_3900

 

En vrai c’est tout petit : 2.5cm de longueur. Pour la réalisation, il vous faudra, par anneau :
– du fil câble (comme pour les bijoux), environ 7cm (pour avoir de la marge et couper une fois fini)
– une petite perle de votre choix qui n’accroche pas
– 2 perles à écraser
On plie le câble, on passe la 1ère perle à écraser et on la pince en ayant laissé suffisamment d’espace pour passer une aiguille à tricoter dans la boucle. On passe la perle décorative, puis la 2ème perle à écraser, que l’on pince. On coupe au raz de la perle. C’est fini.

Et de une !

mardi, mars 18th, 2014

Mes aïeux !!! Quand je me suis dit que cette année je sortais de ma zone de confort en tricot et en couture, je ne pensais pas mettre la barre si haute !!

chaussette1Çà faisait longtemps que je voulais essayer de faire des chaussettes. Vas donc pour des chaussettes, sur 4 aiguilles, çà c’est de la sortie de route. Donc je me suis mise à chercher un modèle en français (je veux bien faire du hors piste,  mais en français quand même !). Je suis arrivée par hasard sur le site de L’échappée Laine et sur le modèle « St Ives« . OK, il y a tout : le patron téléchargeable en ligne, les aiguilles doubles pointes, la laine dans une couleur qui me plait. Ah, il y a des torsades sur le modèle… Bon, c’est classé en débutant, çà doit pas être sorcier… On tente le coup.

Et au moment de commander la laine, une petite mention dans la description de la laine : « Conditionnée en pelotes de 50 grammes, il vous en faudra deux pour tricoter une paire : pourquoi ne pas tenter des chaussettes rayées ? » Ouais coooool !!! J’ai choisi framboise comme couleur (quelle surprise ! Oui bon la sortie de zone de confort ne concerne pas mes coloris…), avec du noir çà peut être joli !!!

Nan mais oh !!! T’aurais pas pu réfléchir deux minutes non ???

Donc j’ai cumulé :
– chaussette = tricot sur 4 aiguilles avec des moments rock’n roll sur le talon,
– les torsades, bon çà çà va, c’est pas trop compliqué en soi,
– les rayures
– le fait que j’ai dû adapter le patron car évidemment mon échantillon collait pas…
Et je peux vous dire que même avec mes deux comptes-rangs (un pour les rayures, un pour les torsades), j’ai eu des grands moments de solitude… Enfin pas tant que çà car Sandra, qui se cache derrière L’échappée Laine, est vraiment adorable et n’a pas hésité à m’envoyer tout un tas de photos pour m’expliquer ce &!;9$ talon, en plus des fiches techniques présentes sur le site (et des vidéos Youtube qui pour une fois ne m’ont pas plus avancée…).

En conclusion, je « kiffe » l’Echappée Laine et Sandra, et si vous voulez vous lancer, ben faites donc des chaussettes unies et de couleur claire, çà aide pour voir ce qu’on fait !!!!

Bon, ben j’y retourne, il me reste la deuxième à faire !

Chaussettes St Ives, modèle créé par L’échappée Laine, réalisée en Lana Grossa coloris Framboise et Noir.

DIY Produit d’entretien #2

samedi, mars 15th, 2014

Suite.

J’ai testé la recette de pierre à récurer de Mine de rien. Bon, pour ceux qui ne connaissent pas,  çà donne plus une pâte solide qu’une pierre.

IMG_3889

J’ai dû un peu modifier la recette, car 1/ j’ai diminué les quantités de moitié, et 2/avec les proportions de Mine de rien, c’était trop liquide (question de viscosité du liquide vaisselle peut-être ?). Donc au pif, j’ai dû rajouter au bas mot 3 CS de Blanc de Meudon.

Donc pour 1 grand couvercle de pâte à tartiner, 1 petit et 2 assiettes à soupe de bébé (ben oui j’ai pris ce que j’avais sous la main de manière à ce que le galet ne soit pas trop épais… et puis mes bébés sont grands maintenant. Mais ils ont la mauvaise habitude de jeter les couvercles de pâte à tartiner 🙁 ).

Donc le komenkonfé :

– 1 mesure (grand couvercle) de liquide vaisselle
– 2.5 mesures de Blanc de Meudon + donc +/- 3CS
– 1 bonne dizaine de gouttes d’HE citron (j’en mettrais + la prochaine fois, çà sent pas assez à mon goût)
Pour le détail, allez voir chez Mine de rien. Avant utilisation, j’ai laisser sécher 2-3 jours.

Bon avec çà, j’en ai pour au moins 2 mois je pense !

Toujours pour ceux qui ne connaissent pas la pierre à récurer, vous prenez une éponge humide, vous la frottez sur le galet, puis sur la surface à nettoyer. Çà fait merveille sur les lavabos, gazinières, robinetteries et plans de travail. Un petit coup pour rincer ensuite et c’est nickel. Alors non çà mousse pas, çà sent pas forcément « le propre », mais çà nettoie sans produits kkbeurk et c’est l’essentiel.

Maintenant c’est vous qui voyez.

Teaser : à suivre bientôt bientôt, le produit vaisselle et lave-vaisselle.

DIY Produits d’entretien #1

dimanche, décembre 22nd, 2013

Pour continuer sur la lignée écologie, voici les recettes que j’utilise pour ma lessive et pour mon produit multi-usage. Je n’en revendique absolument pas la création, pour la lessive c’est inspiré de 8àlamaison et d’autres recettes vues sur le net, pour le multi-usage, c’est une recette que j’ai eu lors d’un atelier sur les produits ménagers maison de la CLCV  (Association nationale de défense des consommateurs et usagers).

Attention, dans un cas comme dans l’autre, il n’y a pas d’odeur. Cela peut dérouter un peu au départ, mais n’oubliez pas le propre ne sent rien, ce sont les parfums de synthèse rajoutés qui font que les produits du commerce « sentent le propre ». Pour ma part, c’est plutôt les odeurs fortes qui me gênent maintenant, même si çà sent bon !

N’oubliez pas d’indiquer le contenu de votre flacon, et idéalement la recette et le mode d’emploi. Ensuite je le colle et le protège avec du couvre-livre autocollant.

produits menage

On y va :

Lessive – 20 minutes de préparation + 20 minutes d’attente environ avant transfert dans le bidon.
Touver un bidon de 3L et bien le nettoyer (les mélanges, ce peut être dangereux… même si on est sur des produits naturels, les réactions chimiques çà existe et c’est parfois pas drôle).
Faire bouillir 3 l. d’eau (j’utilise ma cocote minute).
Ajouter 100g de savon de Marseille râpé (au robot ménager pour moi, après un bon rinçage il est nickel 🙂 )
Mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène. Le mélange est assez liquide et transparent, pas d’inquiétude, c’est normal.
Couper le feu, ajouter 1 verre à moutarde de cristaux de soude et 10 gouttes d’huile essentielle (lavande ou citron).
Laisser tiédir.
Transvaser dans le bidon avec un entonnoir dès que la température du mélange le permet. Si on attend trop, ce sera plus difficile car la lessive durcit en refroidissant et ne passe alors plus au travers de l’entonnoir…
Avant chaque utilisation, bien remuer le bidon énergiquement. Mettre 3 bouchons par lessive.

Multi-usage – 5 minutes de préparation.
Trouver un bidon de 1L et bien le nettoyer (les mélanges etc…)
Mettre 1 CS de bicarbonate de soude dans le flacon (avec un entonnoir c’est plus facile).
Remplir à environ 3/4 la bouteille d’eau tiède (çà se mélange mieux).
Dans un verre, mélanger 1 CS de vinaigre blanc et 3 gouttes d’huile essentielle (tea tree ou lavande vraie ou citron).
Verser dans le bidon (attention çà peut mousser, d’où le remplissage partiel du bidon à l’étape précédente…).
Compléter avec de l’eau.
Remuer énergiquement avant chaque utilisation.

Voilà. C’est tout. C’est pas cher. C’est efficace. C’est naturel.
De rien, çà me fait plaisir !

Edit du 24/12/13 : j’ai oublié de le préciser, mais j’utilise pour ma lessive des balles de lavage, petit accessoire qui reproduit le mouvement de battage des lavandières d’antan. J’en avais parlé .