Posts Tagged ‘chaussette’

Et de une !

mardi, mars 18th, 2014

Mes aïeux !!! Quand je me suis dit que cette année je sortais de ma zone de confort en tricot et en couture, je ne pensais pas mettre la barre si haute !!

chaussette1Çà faisait longtemps que je voulais essayer de faire des chaussettes. Vas donc pour des chaussettes, sur 4 aiguilles, çà c’est de la sortie de route. Donc je me suis mise à chercher un modèle en français (je veux bien faire du hors piste,  mais en français quand même !). Je suis arrivée par hasard sur le site de L’échappée Laine et sur le modèle « St Ives« . OK, il y a tout : le patron téléchargeable en ligne, les aiguilles doubles pointes, la laine dans une couleur qui me plait. Ah, il y a des torsades sur le modèle… Bon, c’est classé en débutant, çà doit pas être sorcier… On tente le coup.

Et au moment de commander la laine, une petite mention dans la description de la laine : « Conditionnée en pelotes de 50 grammes, il vous en faudra deux pour tricoter une paire : pourquoi ne pas tenter des chaussettes rayées ? » Ouais coooool !!! J’ai choisi framboise comme couleur (quelle surprise ! Oui bon la sortie de zone de confort ne concerne pas mes coloris…), avec du noir çà peut être joli !!!

Nan mais oh !!! T’aurais pas pu réfléchir deux minutes non ???

Donc j’ai cumulé :
– chaussette = tricot sur 4 aiguilles avec des moments rock’n roll sur le talon,
– les torsades, bon çà çà va, c’est pas trop compliqué en soi,
– les rayures
– le fait que j’ai dû adapter le patron car évidemment mon échantillon collait pas…
Et je peux vous dire que même avec mes deux comptes-rangs (un pour les rayures, un pour les torsades), j’ai eu des grands moments de solitude… Enfin pas tant que çà car Sandra, qui se cache derrière L’échappée Laine, est vraiment adorable et n’a pas hésité à m’envoyer tout un tas de photos pour m’expliquer ce &!;9$ talon, en plus des fiches techniques présentes sur le site (et des vidéos Youtube qui pour une fois ne m’ont pas plus avancée…).

En conclusion, je « kiffe » l’Echappée Laine et Sandra, et si vous voulez vous lancer, ben faites donc des chaussettes unies et de couleur claire, çà aide pour voir ce qu’on fait !!!!

Bon, ben j’y retourne, il me reste la deuxième à faire !

Chaussettes St Ives, modèle créé par L’échappée Laine, réalisée en Lana Grossa coloris Framboise et Noir.

Question métaphysique…

jeudi, novembre 8th, 2012

Je ne suis pas une « femme d’intérieur ». J’aime me sentir bien chez moi, mais je n’aime pas passer du temps à ranger, briquer… Je suis donc toujours à la recherche des bons plans qui peuvent me simplifier la vie.

Pour çà, j’ai trouver des ressources : le site de Laurence, une vrai mine entre autre (en même temps, elle le dit elle-même, « c’est facile », c’est son métier !)… Mais ce qui fait le sujet de l’article d’aujourd’hui, et surtout la solution trouvée, ne vient pas de chez elle, une fois n’est pas coutume…

La question métaphysique à laquelle j’ai dû répondre récemment est la suivante : mon foyer est composée de 4 personnes, dont trois mâles, dont deux ont le même âge et grosso-modo, donc, la même taille. Comment vous faites pour distinguer 1/ à qui est cette chaussette noire ? 2/ A quelle jumelle s’associe-t-elle ? sachant que a) en hiver nous avons tous majoritairement des chaussettes noires b) les pointures, lorsqu’elles sont indiquées sont 35-39 pour les garçons, 35-39 pour moi, 39-42 pour monsieur ????

Dois-je vous décrire les joies matinales de se retrouver avec des chaussettes noires certes mais au mieux dépareillées (pas la même matière, pas la même hauteur, pas le même élastique), au pire, même pas à la même taille ? Sans compter que j’ai le même problème avec les caleçons : lequel est à qui ? Et vas-y qu’il faut dérouler l’étiquette pour la taille, et çà, çà résoud seulement le problème adulte/enfant (mais damned, ils grandissent, comment on va faire quand ils auront la même taille que leur père !?!)

Et donc, comme je le disais plus haut, j’ai plusieurs astuces pour ne pas passer du temps aux corvées. L’une d’elle consiste à lâchement déléguer à impliquer les enfants dans les tâches domestiques. Chaque semaine, l’un s’occupe de mettre la table et de la débarrasser, l’autre plie, trie et range le linge (en même temps, çà va, ils ne sont pas mis en esclavage non plus…). Or donc, mon problème de « petit linge » -tout délégué soit-il- commençait à devenir pressant (menace de grève des enfants qui en avaient marre du problème sus-cité). Et voilà que je tombe sur cet article de Till the Cat, PAF (père au foyer) de son état… Et dans les commentaires, je trouve MA solution, celle qui fera aussi que peut-être je ne verrais plus les sous-vêtements de toute la semaine passée au pied des lits des schtroumpfs (après 4 semaines d’utilisation, je reste dubitative quant à ce 2ème aspect :( ) : les FILETS A LINGE !!!

Au moment de mettre à la machine (et donc idéalement dès qu’ils sont retirés, mais çà c’est pas gagné) tous les sous-vêtements de chacun sont dans un filet, et chacun le sien (soit on étend dehors en veillant à ne pas mélanger et on remet dans le filet quand c’est sec, soit on met le filet au sèche-linge) : quand on plie/trie, seul le problème d’association de paires -limité d’autant que le nombre de paires a diminué- demeure.

Quand je vous le disait que c’était hautement intellectuel comme sujet !

Bon, pour les encore moins regardants que moi, la solution peut aussi être « on s’en fout à partir du moment où tout le monde à une chaussette à chaque pied ! » Mais il faut que çà convienne à chaque pied !