Rome #1

trastevereLa première chose à laquelle il faut penser quand on part à Rome, c’est à prendre une bonne paire de chaussures, confortables. On va pas à Milan là, pas question de jouer fashionista (oui je sais, pour moi c’est facile…), non non non, sinon vous allez vous en mordre les doigts… de pieds !
Je n’ai JAMAIS autant marché sur trois jours d’affilée. Et j’en ai vu des dames assises à se masser les pieds, à se mettre des pansements parce que ben non, les petits escarpins à talons pour arpenter le pavé (au sens propre), çà le fait pas, ni même les ballerines d’ailleurs. Prenez-moi de la bonne basket, à semelles souples, offrant un bon amorti s’il-vous-plait. Vous me direz merci en revenant. Et donc, pour aller avec, une tenue confortable, pas toute serrée genre vous aurez des irritations au bout de trois rues (je l’ai vu aussi : Mmmmhh, le joli pantalon de cuir moulant…), et si vous êtes frileux comme moi, prévoyez la stratégie oignon : on enlève les couches légères et peu encombrantes en fonction de la chaleur et on les range dans son sac à dos (c’est là que le peu encombrant et léger prend son sens…).

Donc çà c’est pour l’aspect vestimentaire.

Si je vous ai fait ce préambule sur le confort et la marche, c’est parce que le centre historique de Rome n’est pas très grand, en gros 4 km sur 4, et que le réseau de transport en commun est assez sommaire : deux lignes de métro et des bus qui semblent-ils ont une fréquence aléatoire (je ne peux pas confirmer, du coup, on n’a pas testé) et accessoirement, pour ce qu’on en a vu, ils roulent comme des malades (enfin çà c’est commun à tous les italiens qu’on a vu au volant, c’est pas une légende, ils sont barrés au volant, traverser une rue c’est toute une aventure !).

Alors le métro (réseau ATAC) çà peut être pratique, mais çà ne vous emmènera pas partout. Pour info, il y a des tickets unité à 1,50€ qui permettent 90min de bus où un trajet de métro, et des tickets à la journée à 6€ qui permettent, ben de voyager la journée, jusqu’à la fermeture du réseau (23h30 il me semble, 1h30 vendredi et samedi). C’est cette deuxième formule qu’on a utilisée deux jours de suite pour faire des petites pauses de temps à autre tout en continuant d’avancer quand c’était possible. En revanche, le troisième jour, vu où nous allions, çà ne servait à rien (quartiers pas desservis). Attention, les panneau indiquant les bouches de métro ressemblent au M d’une enseigne de restauration rapide bien connue !

carte-rome

 Cliquez sur la carte pour l’afficher en grand sur son site d’origine.

En fonction du programme que vous avez prévu, le « Roma Pass » peut être intéressant car il inclut les transports en commun. Le Pass, c’est une carte qui est valable 3 jours. Elle coûte 36€ et permet, outre l’accès aux transports en commun donc, l’accès gratuit à 2 des structures du programmes (exemple le Colisée et la Villa Borghese) puis l’accès à tarif réduit aux autres structures. Il y a également quelques musées gratuits par défaut avec la carte (voir la liste exhaustive ici).
Un petit hic : les deux accès gratuits sont impérativement les deux premiers. Donc dans les deux exemples cités qui sont à mon avis les plus intéressants financièrement, il faut que çà colle à votre programme car dans le coin du Colisée par exemple, il y a d’autres choses à voir qui peuvent être intéressantes et qui bénéficient du Roma Pass…
Au final on ne l’a pas pris, et vu notre programme, on en a eu pour 27€ mais donc sans forfait journalier pour le métro la 3ème journée . A vous de calculer avant de partir si c’est intéressant ou pas.

A suivre…

1 commentaire sur “1”

  1. Raaaaah ça me rappelle des souvenirs ! Bon j’y suis allée en plein mois d’août et j’ai bien crevé de chaud mais c’était génial ! J’ai pris une fois le métro (bof) mais sinon j’ai quasi tout fait à pied (et oui c’est vrai, les italiens roulent comme des tarés !!). J’attends la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *