Recette antigaspi : le gâteau de pain perdu

Pour certains, le pain perdu représente une sorte de madeleine de Proust. J’avoue que les quelques essais que j’avais fait ne m’avaient pas du tout convaincue. En désespoir de cause, mon pain dur finissait donc toujours en chapelure. J’ai des réserves de chapelure pour les 20 prochaines années. J’en donne à qui veut.

Il y a quelques semaines, je suis tombée sur la chaîne YouTube de Frédéric Jean, sympathique professeur de physique, cuisinier à ses heures, touche-à-tout dans l’âme (et accessoirement totalement ignorant des normes élémentaires de sécurité °o° !!!). Frédéric fait partie des gens « pain-perdu-proustien », mais avec une variante qui m’a titillée : le gâteau de pain perdu.

Qu’à cela ne tienne, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis…

  • environ 2 baguettes trop dures pour même être grillées, j’ai eu peur pour mes doigts durant le découpage…
  • environ un mug de lait (j’avais une bouteille à date dépassée d’un mois, je sais que c’est consommable, mais je préfère le faire passer dans des préparations chauffées), vanillé (1cc),
  • une poignée de raisins secs, fond de bocal…
  • 1 CS de confiture d’abricots que personne ne veut finir
  • 3 pommes
  • 3 bananes très mures
  • sucre, une grosse poignée (oui c’est approximatif, mais Frédéric dit que ce n’est pas une recette exigeante 🙂 )

Ce gâteau est parfait pour « faire passer » tous les trucs chelous de votre garde-manger :D. Il a aussi obtenu le label « Erwan-approuved » (et pour un gâteau c’est pas gagné j’vous l’dis…).

Pour le komenkonfé, je vous renvoie vers sa vidéo (César si tu m’entends 🙂 ) https://www.youtube.com/watch?v=s6QGWZ9T2QU

 

Donne stock de chapelure, très peu servi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *